20
Comment la Sphère m’en­cou­ra­gea dans une vision

Bien que j’eusse moins d’une minute pour réflé­chir, je sentis, par une sorte d’instinct, que je devais dissi­mu­ler mes péri­pé­ties à mon épouse. Non que j’eusse à craindre, sur le moment, le moindre danger du fait qu’elle divulgue mon secret, mais je sais que le récit de mes aven­tures doit être abso­lu­ment inin­tel­li­gible pour n’importe quelle femme du Pays plat. Je m’effor­çai donc de la rassu­rer avec une histoire inven­tée de toutes pièces : j’étais tombé acci­den­tel­le­ment à travers la trappe du cellier et j’étais resté étendu là, sonné.

L’attrac­tion du sud est si légère dans notre province que ma fable, même pour une femme, parais­sait forcé­ment extra­or­di­naire et à peine croyable ; or mon épouse, dont le bon sens excède de loin la moyenne de son sexe, et qui sentit que j’étais dans un état d’exci­ta­tion inha­bi­tuelle, ne me tour­menta pas sur le sujet mais soutint que j’étais malade, et qu’il me fallait du repos. Je me réjouis­sais d’avoir une excuse pour me reti­rer dans ma chambre et penser tran­quille­ment à ce qui s’était passé. Quand je fus enfin seul, je me sentis gagné par la somno­lence ; mais derrière mes yeux clos je m’effor­çais de repro­duire la troi­sième dimen­sion et en parti­cu­lier le procédé par lequel un Cube se construit par le dépla­ce­ment d’un Carré. Ce n’était pas aussi clair que je l’aurais souhaité ; mais je me rappe­lais que ce devait être « vers le haut, pas vers le nord » et me réso­lus ferme­ment à rete­nir ces mots comme l’indice qui, si je m’y agrip­pais ferme­ment, ne pour­rait manquer de me guider jusqu’à la solu­tion. Alors en répé­tant méca­ni­que­ment, comme un sorti­lège, les mots « vers le haut, pas vers le nord » je tombai dans un sommeil profond et répa­ra­teur.

Pendant que j’étais assoupi, je fis un rêve. Je pensais être une fois de plus aux côtés de la Sphère, dont la teinte chatoyante indi­quait qu’elle avait troqué sa colère à mon égard pour une parfaite clémence. Nous nous dépla­cions ensemble vers un point lumi­neux mais infi­ni­ment petit, sur lequel mon maître attira mon atten­tion. Alors que nous appro­chions, il me sembla qu’un léger bour­don­ne­ment s’élevait de lui, comme celui que produi­rait l’une de vos mouches au Pays de l’espace, mais bien moins sonore, si léger à vrai dire que, même dans l’immo­bi­lité parfaite du vide à travers lequel nous nous élan­cions, le son ne parvint à nos oreilles que lorsque nous véri­fiâmes notre trajec­toire ; nous étions alors à une distance de lui d’un peu moins de vingt diago­nales humaines.

« Regarde là-bas, dit mon guide, au Pays plat tu as vécu ; du Pays linéaire tu as reçu la vision ; tu t’es élancé avec moi vers les hauteurs du Pays de l’espace ; main­te­nant, pour complé­ter l’éven­tail de ton expé­rience, je te fais descendre dans les tréfonds de l’exis­tence jusqu’au royaume du Pays point, les abysses sans dimen­sion.

« Vois la misé­rable créa­ture là-bas. Ce Point est un être pareil à nous, mais confiné dans le gouffre adimen­sion­nel. Il est lui-même son propre monde, son propre univers ; de nul autre que lui il ne peut conce­voir l’exis­tence ; il ne connaît ni longueur, ni largeur, ni hauteur, car il n’en a jamais fait l’expé­rience ; il ne connaît pas même le chiffre deux ; ni n’a-t-il conscience de la plura­lité ; car il est lui-même son seul et unique, en réalité il n’est rien. Note pour­tant sa parfaite auto-satis­fac­tion, et de là tires-en cette leçon qu’être content de soi c’est être vile et igno­rant, et qu’aspi­rer à quelque chose vaut mieux que d’être heureux dans l’aveu­gle­ment et l’impuis­sance. Main­te­nant écoute. »

Il s’inter­rom­pit ; et de la petite créa­ture bour­don­nante s’éleva un tinte­ment minus­cule, sourd, mono­tone mais bien distinct, comme depuis l’un de vos phono­graphes du Pays de l’espace, où je saisis ces mots, « Béati­tude infi­nie de l’exis­tence ! Il est ; et rien n’existe en dehors de Lui. »

« À quoi, dis-je, la chétive créa­ture fait-elle allu­sion par ce “il” ?

— Elle fait allu­sion à elle-même, dit la Sphère. N’as-tu jamais remar­qué aupa­ra­vant que les bébés et les gens imma­tures qui ne font pas la diffé­rence entre le monde et eux parlent d’eux-mêmes à la troi­sième personne ? Mais chut ! »

« Il remplit tout l’espace, pour­sui­vit la petite créa­ture tout à son soli­loque, et ce qu’Il remplit, Il est. Ce qu’Il pense, c’est ce qu’Il énonce ; et ce qu’Il énonce, c’est ce qu’Il entend ; et Il est Lui-même Penseur, Orateur, Audi­toire, Pensée, Verbe, Audi­tion : Il est l’Unique, et aussi le Tout dans le Tout. Ah, quel bonheur, ah, quel bonheur que d’être ! »

« Ne peux-tu prendre la petite chose au dépourvu pour la tirer de sa complai­sance ? dis-je. Dis-lui ce qu’elle est vrai­ment, comme tu me l’as dit ; révèle-lui les fron­tières étri­quées du Pays point, et conduis-la à de plus hautes choses.

— Ce n’est pas une tâche aisée, dit mon maître ; essaie, toi. »

Sur ce, haus­sant la voix de toutes mes forces, je m’adres­sai au Point en ces termes :

« Silence, silence, mépri­sable créa­ture. Tu te nommes toi-même le Tout dans le Tout, mais tu n’es rien : ton soi-disant univers n’est qu’une tache dans une ligne, et une ligne n’est qu’une ombre compa­rée à…

— Chut, chut, tu en as dit assez, m’inter­rom­pit la Sphère, main­te­nant écoute, et observe l’effet de ta harangue sur le roi du Pays point. »

L’éclat du Monarque, qui rayonna plus fort que jamais en enten­dant mes paroles, montrait clai­re­ment qu’il n’avait rien perdu de sa complai­sance ; et à peine avais-je terminé qu’il reprit son refrain de plus belle.

« Ah la joie, ah, la joie de la pensée ! Que ne peut-Il accom­plir en pensant ! Sa propre pensée venant à Lui, suggé­rant Son déni­gre­ment, pour augmen­ter ainsi Son bonheur ! Douce rébel­lion fomen­tée pour donner lieu au triomphe ! Ah, le divin pouvoir créa­tif du Tout dans l’Unique ! Ah, quelle joie, quelle joie que d’être ! »

« Tu vois, dit mon profes­seur, combien tes paroles ont eu peu d’effet. Pour autant que le Monarque les comprenne seule­ment, il les reçoit comme siennes – car il ne peut conce­voir qui que ce soit d’autre que lui-même – et se pique de la diver­sité de “sa pensée” en tant que mani­fes­ta­tion du pouvoir créa­tif. Aban­don­nons ce dieu du Pays point à la fruc­tuo­sité igno­rante de son omni­pré­sence et de son omni­science : rien de ce que toi ou moi pouvons faire ne peut le sauver de son auto­sa­tis­fac­tion. »

Après cela, alors que nous reve­nions au Pays plat en flot­tant douce­ment, je pus entendre la douce voix de mon compa­gnon souli­gnant la morale de ma vision et m’encou­ra­geant à avoir des aspi­ra­tions, et à l’ensei­gner aux autres. Mon ambi­tion de m’élan­cer jusqu’à des dimen­sions au-delà de la troi­sième l’avait d’abord mis en colère – confessa-t-il – mais depuis lors, il avait vu les choses sous un jour nouveau, et il n’était pas trop fier pour confes­ser son erreur à un pupille. Puis il s’appli­qua à m’initier à des mystères plus élevés encore que ceux dont j’avais été témoin, en me montrant comment construire des hyper-solides par le dépla­ce­ment des solides, et des hyper-solides doubles par le dépla­ce­ment des hyper-solides et tout cela « stric­te­ment en accord avec l’analo­gie », le tout avec des méthodes si simples, si faciles, que c‘eût été patent même aux yeux du sexe fémi­nin.

Progression